Bonjour les copinautes,

 

Hier , vers 17h , j 'ai eu peur , je me suis blottie contre ma maîtresse car  pendant 10 mn , il est tomber des grêlons.

Voici la preuve , moi j 'étais  sur le canapé pendant que ma maîtresse prenait 3 photos

 

20140512_110829_0

Petite histoire d'un grêlon.

Comment se forme un grêlon ????

Un orage

Les grêlons sont des particules de glace de taille variable. Mais leur formation n'est pas liée à la neige ni à l'hiver. Au contraire, selon Météo France, c'est vers la fin du printemps et le début de l'été que la grêle est la plus fréquente.
Elle se forme généralement dans les cumulonimbus, les nuages orageux caractérisés par leur très grande extension verticale. La grêle tombe pendant l'orage et ne touche que la zone traversée par le nuage.

De l'eau en surfusion

La formation de la grêle suit le même processus que celui de la pluie : l'excédent d'humidité dans l'atmosphère forme le nuage, puis les gouttes de pluie dans le nuage. Ces gouttes d'eau peuvent ensuite se trouver en état de surfusion, c'est-à-dire rester à l'état liquide tout en ayant une température inférieure à zéro. 
Certaines de ces gouttes, en montant plus haut dans l'atmosphère, gèleront et formeront des embryons de grêlons.

Des forts courants d'air ascendants

Il faut que les courants d'air ascendants qui portent le nuage soient suffisamment forts pour que les gouttes de pluie continuent de s'élever dans l'atmosphère. Celles qui gèleront attireront les autres qui viendront s'agglomérer et former les grêlons.
Plus les courants ascendants sont forts, plus les grêlons resteront dans le nuage, et plus ils grossiront. Le grêlon ne tombera que lorsque son poids sera plus fort que celui du courant d'air.

Une combinaison de taille, chute et températures

Selon Météo France, la vitesse de chute d'un grêlon de 2 centimètres de diamètre est d'environ 75 km/h, tandis qu'un grêlon de 10 centimètres de diamètre tombera à près de 165 km/h, ce qui explique les importants dégâts parfois observés.
Environ 10% des formations de grêlons dans les cumulonimbus atteignent le sol, toujours selon Météo France. En tombant, les grêlons rencontrent des températures plus élevées et fondent. Ceux observés dans la nuit du 8 au 9 juin étaient donc beaucoup plus gros lorsqu'ils se sont formés, que lorsqu'ils ont atteint le sol.

 

Voilà la preuve en image , quelques grêlons en Isére ( bourgoin jallieu )

 

20140623_20015820140623_200141       20140623_195537

 

Bon , blablabla sur ce

bisousss    et    à bientôt